El Ruso

Gracias à Jean-Marc de Tangofolie, qui me donne ma deuxième occasion de musicaliser. Merci aussi aux quelques bonnes critiques reçues à l’occasion la première (ne vous privez jamais de dire à un DJ que vous avez aimé sa musique!), qui m’ont encouragé à persévérer, et qui me font partir prudent mais relativement confiant.

J’espère vous produire un assortiment dynamique et suffisamment panaché pour rendre heureux les traditionnalistes, tout en innovant avec certains morceaux plus originaux que je n’entends pas assez fréquemment à mon goût… Je ferai mon possible pour soigner la progression dans la soirée, les transitions, et les cortinas…

Je sais que c’est ce que chaque musicalisateur essaie de faire en général, sans nécessairement avoir du succès à chaque fois. Je ne réussirai bien sûr pas à contenter tout le monde, mais une chose est sûre: j’aurai fait mes devoirs, et j’espère avoir d’autres occasions de m’améliorer.

Si le passage d’une tanda à une autre vous paraît abrupt, ou si un morceau à l’intérieur d’une tanda ne colle vraiment pas avec les autres, ou est de vraiment trop mauvaise qualité, n’hésitez pas à me donner votre constructive feedback: c’est comme ça qu’on apprend.

Ce sera donc le vendredi 14 août à la Milonga de Verano à Morges, de 20h30 à minuit au Kiosque du Parc de l’Indépendance. Venez nombreux, venez tôt, faites la fête, amenez à boire, un peu de rouge ou de blanc quelques verres et un tire-bouchon pourraient aussi être les bienvenus.

Oui mais, pourquoi ce nom dans la ligne du sujet?

Lors de mon séjour à Buenos Aires, je passais de temps à autre des bons moments à essayer de faire deviner mes origines à mes interlocuteurs, dans les magasins par exemple. Souvent, d’ailleurs, ils posaient la question les premiers. C’est une question assez banale dans un pays d’immigration récente tel celui-ci. Un thème pour briser la glace: « Alors moi du côté de ma mère j’ai un grand-père turc, une grand-mère mi-espagnole, mi-écossaise, et mon père est italien… » Par exemple.

Donc, j’étais souvent une énigme pour eux, car je parlais castellano bien mieux qu’un anglais (without any such accent of course), mon accent français est relativement léger comparé à d’autres qui n’ont jamais réussi à rouler les « r » même après 50 ans ici. Mon accent porteño se défend comme celui d’un immigré récent plutôt que celui d’un touriste de passage. Et mon type physique rubio ne fait pas forcément penser à un turc, un grec, ou un italien. A première vue. Encore moins un chinois.

Alors, les hypothèses se dirigeaient plutôt sur « Polaco » ou « Ruso ». Surtout qu’il paraît qu’il y a encore aujourd’hui de nouveaux arrivants provenant de ces pays. A moi donc Varsovie, Cracovie, Kaliningrad et Saint-Petersbourg!

Vu qu’il y a déjà un « Polaco » très connu (Goyeneche) par là-bas et par tout le monde tanguero, un autre « Rubio » (enfin, durant ses jeunes années, peut-être, héhé 🙂 connu du côté de Lausanne et région, ne reste plus que « El Ruso. »

Et c’est un clin d’oeil qui me fait sourire, par rapport aux liens plus que distendus qui existent entre les Argentins et la géographie. Entre moi et la géo, c’est le contraire! Les Argentins, eux, appellent « Rusos » tout ceux qui sont plus ou moins slaves, qu’ils soient Serbes, Bulgares ou Russes. Les « Turcos » regroupent les Turcs, mais aussi tous ceux qui s’en approchent: Syriens, Libanais, voire même tous les arabes sont mis dans le même sac. (Etc.) Ou alors, n’importe qui ayant une vague ressemblance physique avec le stéréotype physique qu’on se fait… J’ai connu une Bolivienne dont le surnom était « La Turca »… Bien sûr, il ne peut pas y avoir qu’une seule « La Turca » à Buenos Aires. L’excellent site de Jan, Tango Chamuyo m’apprend qu’une homonyme plus célèbre, Alicia « La Turca » organise des milongas à Buenos Aires, tout en étant d’origine… arménienne! On en arrive à des situations cocasses quand on pense à la réalité historique.

Allez, maintenant aux autres DJs de se trouver un petit surnom, histoire de rigoler un peu.

Publicités

~ par jononline sur 26/07/2009.

3 Réponses to “El Ruso”

  1. […] à moi, je ferais mieux de continuer mettre de l’ordre dans ma discothèque afin de préparer mes tandas pour le 14 août au lieu d’écrire ces […]

  2. […] vous étiez en droit d’attendre. Je reprends un extrait de ce que j’avais noté dans un précédent article: J’espère vous produire un assortiment dynamique et suffisamment panaché pour rendre heureux […]

  3. […] vendredi 14 août: Milonga de Verano, avec El Ruso comme DJ! – samedi 15 août: le repos du tanguero… – dimanche 16 août: Milonga au Musée […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :